Cyclone et nouveau départ

Huit ans après l’entrée en fonction de Gottlieb Loosli, le 12 juin 1926, un cyclone s’abat sur La Chaux-d’Abel. Les toits de la chapelle et de l’école sont arrachés et plusieurs maisons détruites. Une grande action d’entraide de toute la Suisse permet de remettre en état la chapelle et l’école en y apportant également quelques améliorations. L’imbrication entre La Chaux-d’Abel-Montagne, La Ferrière et les Bulles et des idées amish, anabaptistes et revivalistes engendre aussi des difficultés. Cet état de fait aboutit à la scission entre La Chaux-d’Abel et La Chaux-d’Abel-Montagne.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *